Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 21:41
Alfred Trassy-Paillogues fait volte face sur le Canton d'Yvetot !

Départementales 2015 sur le Canton d'Yvetot.

Pour, dit-il, « créer l’union totale de la droite et du centre », Alfred Trassy-Paillogues change de binôme pour l’échéance électorale. Exit Stéphanie Lecerf, place à Charlotte Masset ( http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/2442905/actualites+politique+departementales/l-opposition-en-ordre-de-marche ).

Décidément, Alfred Trassy-Paillogues (ATP) aime cultiver l’art du contre-pied. Mercredi dernier, ATP annonçait, au cours d’une conférence de presse, que Stéphanie Lecerf serait son binôme pour les élections départementales du mois prochain (lire notre édition du 2 février). Mais ce n’est déjà plus vrai aujourd’hui. C’est finalement Charlotte Masset (UDI) qui sera son pendant féminin sur le canton 35 d’Yvetot. ATP justifie ce changement soudain par l’impérieuse nécessité de « créer l’union totale de la droite et du centre. Stéphanie Lecerf a accepté avec beaucoup d’élégance cette volonté d’union qui correspond aux accords départementaux. Le résultat de la législative partielle dans le Doubs (où le candidat de l’UMP a été éliminé au premier tour dimanche) doit d’ailleurs nous inciter à aller encore plus vers l’union. »

Une candidature contestée

Mais cette volte-face dans la composition de son équipe ne risque-t-elle pas de lui porter préjudice ? «Je ne sais pas. De toute façon, il vaut mieux prendre quelques risques pour l’union plutôt que de ne pas en prendre dans la désunion », répond l’ancien député, sibyllin.

De son côté, Charlotte Masset se dit forcément « très heureuse. Cela démontre que le centre et la droite sont capables de travailler ensemble. Alfred Trassy-Paillogues a peut-être fait une erreur dans un premier temps, mais comme c’est quelqu’un de clairvoyant, il a préféré reprendre les choses. Cette liste d’union n’était peut-être pas une évidence hier, mais ça l’est maintenant. Moi, je n’ai aucun doute sur le fait que les électeurs sauront s’y retrouver. »

Assistante à maîtrise d’ouvrage, mariée et mère de six enfants, Charlotte Masset, 34 ans, se définit comme « une Yvetotaise de souche. J’ai fait toute ma scolarité à Yvetot. J’aime notre pays de Caux. Ce territoire a pas mal d’atouts », estime-t-elle. Sa candidature n’avait pourtant rien d’une évidence. Elle a même été vivement contestée dans les rangs des centristes locaux. Selon nos informations, il ne s’était pas dégagé de majorité pour soutenir sa candidature, lors d’une réunion organisée le 12 janvier à Yvetot entre les représentants des différentes composantes du centre. Une candidature sous étiquette du Modem avait même été envisagée en cas de passage en force.

Voilà déjà plusieurs années que la droite et le centre yvetotais peinent à s’entendre. Cela s’était vérifié lors des élections municipales de mars dernier. Charlotte Masset avait fait campagne avec Charles d’Anjou au premier tour, mais avait ensuite refusé de rejoindre la liste d’union de Philippe Décultot. Et la droite avait été battue de vingt-trois voix. Charles d’Anjou, qui est censé faire équipe avec Charlotte Masset pour ces élections départementales, n’a pas dû l’oublier...

F. M.

RÉACTION

Lecerf très déçue

Évincée de la liste d’Alfred Trassy-Paillogues au profit de Charlotte Masset, Stéphanie Lecerf accuse le coup. « Humainement, c’est difficile à digérer. Je suis très déçue, notamment de la façon dont ça s’est passé. Je ne m’y attendais pas, surtout après la présentation de l’équipe à la presse la semaine passée. Mais je n’ai pas du tout envie de rentrer dans le jeu du psychodrame. Je n’ai pas envie d’étaler mes états d’âme. Aujourd’hui, j’ai surtout besoin de prendre du recul. »

Nous ne pouvons que constater que le fait d'être encarté dans un parti plutôt qu'un autre (ici UDI plutôt qu'UMP) soit plus important que les compétences pour être candidat d'Alternance 76 auprès de Mr Alfed Trassy-Paillogues et ses colistiers...

source : http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/2458051/trassy-paillogues-fait-volte-face#.VNJVjJ2G8rs

Repost 0